Golden Blog Awards 2012, dernière ligne droite !

Golden-Blog-Awards-2012.jpg

Les nouvelles ne sont pas très bonnes ! Actuellement, Les Bons Plans de Naïma n’est qu’en 8ème position dans le classement des Golden Blog Awards ! Sa place en finale n’est donc pas du tout assurée ! Je compte sur vous pour renverser la situation.

Il reste aujourd’hui et demain pour voter ! Alors…

Un petit clic sur le pouce bleu depuis votre ordi à la maison et au boulout et un autre depuis votre smartphone :

Un petit partage sur Facebook ou Twitter de ce lien :

http://www.golden-blog-awards.fr/blogs/les-bons-plans-de-naima.html

Un petit clic supplémentaire sur Facebook :

http://petitlien.fr/63uk

Pour voter, on vous demandera d’aimer la page des Goden Blog Awards. Ça tombe bien, c’est là que seront publiés les liens pour s’inscrire à la cérémonie de clôture. Cette année, elle aura lieu le mercredi 14 novembre 2012 dans les salons de l’Hôtel de ville de Paris. Vous m’accompagnez ?

Je compte sur vous pour cliquer, partager et croiser les doigts !

♥ ♥ ♥ Merci pour votre soutien et pour tous tous vos petits messages d’encouragement ♥ ♥ ♥

Partagez ce bon plan avec vos ami(e)s

Publicité

10 Commentaires
  1. Hello Naima
    J’ai voté et revoté pr toi et pour une amie car vous méritez vraiment toutes les deux!!
    Et je serais ravie de vous accompagner a la soirée le 14 s’il y a une place pr moi 🙂
    Bises

  2. Je vote chaque fois que je vient sur ton blog 🙂 c’est a dire tous les jours !!
    Je croise les doigts pour toi, car ton travail de recherche de bons plans merite vraiment cette belle récompense

  3. Je vote des que je visite ton blog mais la depuis 2 jours je ne l ai pas fat car en vacances. Alors je vas mettre un reminder car tu merites ta 1 ère place!!! Allez tout le monde doit voter, c est quoi c boulot!!! Bizz et à bientôt
    Marie helene

  4. Sakashi laissa pousser sa longue chevelure par principe et alla mettre de l’ordre sur son bureau en vérifiant préalablement l’inexistence de cicatrices puis, Sakashi prit le temps d’une pluie et trente minutes d’énigme sur le ton d’un rose espiègle de ce fait pour un séjour de vingt-quatre instants à la compagne sur une pelouse posée entre quatre coins et le lien vital suspendu vers le haut (il faut laisser pour demain).
    Quelque montage subsiste vers un ailleurs tel un fauve au dessus de nos épaules.
    Sakashi retourne vers un de ses logis en comptant jusqu’à deux seulement et moucha trois cent soixante douze fois par son nez lorque la paille chante son crin-crin au lueur du château : robot, moi, vous y croyez pas vous ? Lorsque la chaise anonyme se fait patiente, les mitaines s’entrecroisent.
    Vive douleur de la jeunesse offre une couleur et une tonne attache le rouge des vagues avec une lettre pour sillage comme un ballon se pose au delà de l’angle de la mémoire déforme le miroir qui tend…
    Si loin vers le lointain du temps dans ce brodé en damier la pureté élève la partie de la nuit parmi les teintes vivace du cep enjoué à celui du fil d’or sobre de nos jours, broutille monsieur Miso mais juste un baiser sincère à ce front sur l’écorce lorsque le carrefour valait le nombre, le guisan.

Recevez les derniers bons plans par mail !