Les Rencontres d’Arles 2009

Ateliers-SNF-Arles.jpg

Je me rends aux Rencontres de la photographie d’Arles depuis 5 ans maintenant pour des raisons professionnelles : un séminaire sur l’éducation à l’image. Nous avons la chance de rencontrer des photographes qui partagent volontiers leurs expériences avec nous. Ce séminaire est construit de manière à laisser suffisamment de temps aux participants pour visiter des expositions. Je suis donc revenue avec des images plein la tête ! Certaines m’ont émerveillées, d’autres m’ont interpellées…

Si vous passez vos vacances dans le Sud-Est de la France, il faut absolument que vous fassiez un petit crochet par la ville antique d’Arles. Les expositions des 40 ans des Rencontres de la photographie sont présentées jusqu’au 13 septembre 2009 au cœur de cette ville chargée d’histoire. D’ailleurs, certaines des expositions ont été installées dans des lieux ou des monuments historiques.

 

Eglise-Ste-Anne-Arles.jpg

Toute la nostalgie des photographies en noir et blanc de Willy Ronis est ainsi magnifiée par les vieilles pierres de l’église Sainte-Anne dans laquelle elles sont exposées. Les « clichés » des rues de Paris sont bien évidemment accrochés mais c’est l’engagement politique et social du célèbre photographe parisien que cette rétrospective de 80 photographies met à l’honneur.

Willy-Ronis-Arles-2009.jpg

A mon arrivée à Arles, l’exposition dont tout le monde parlait et qu’il fallait absolument voir était la rétrospective consacrée à Robert Delpire. J’ai commencé par l’exposition de l’église des Trinitaires. Ne sachant pas trop qui était Robet Delpire avant de m’y rendre, j’en suis ressortie avec l’image d’un homme de pub et tous les clichés qui vont avec.

 

2-chevaux-delpire.jpg

Mais, au détour des jardins colorés de l’espace Van Gogh, je suis tombée sur ce noir et blanc éclatant, celui des photographies mythiques qui ont marqué le 20ème siècle. Henri-Cartier Bresson, Joseph Koudelka, Raymond Depardon, Robert Doisneau, Marc Riboud… tous ont travaillé avec Robert Delpire. J’ai découvert un passionné de la photographie. Il a publié les premiers livres de poche consacrés à la photographie, organisé maintes expositions à travers le monde, produit des films sur les plus grands photographes… pour partager avec le plus grand nombre l’amour fou qu’il voue à la photographie. Au fond d’une des salles de l’exposition, nous sommes tombés sur une projection des films de la collection Contacts. Oubliant le temps, nous sommes restés près d’une heure à écouter des photographes commenter leurs travaux avec une grande sincérité. C’est Sarah Moon qui nous aura le plus émues avec son texte si poétique et si personnel. (Désolée, je n’ai trouvé qu’un extrait en anglais !)

espace-van-gogh-arles.jpg

 

Robert-Delpire-Arles-2009.jpg
Robert-Delpire-Arles-2009-3.jpg

Mon dernier jour à Arles, je l’ai consacré aux ateliers SNCF, d’immenses anciens hangard de réparation pour les trains réaménagés sommairement et accueillant la grande majorité des expositions des Rencontres d’Arles. Il faut voir :

Ateliers-SNF-Arles-5.jpg

Ateliers-SNF-Arles-3.jpg

Enfin, j’ai vécu un moment plein d’émotion lors de la clôture de la semaine d’ouverture des Rencontres d’Arles. Pas un bruit dans les arènes pendant près d’une heure, lors de la projection du diaporama des photographies de Nan Goldin « The Balad of Sexual Dependency » et la bande-son live des Tiger Lilies.

Soirée-cloture-Arles-2009.jpg
  

Nan-goldin-Tiger-Lilies.jpg

Je n’ai pas goûté l’immense gâteau confectionné spéc
ialement pour célébrer les 40 ans des Rencontres d’Arles (j’étais trop fatiguée). Joyeux anniversaire et à l’année prochaine j’espère !

gateau-40-ans-Arles.jpg
Partagez ce bon plan
Aucun commentaire

Les commentaires sont fermés

Recevez les derniers bons plans par mail !